Individu / Groupe
NomQuimbert, Charles (1958-....)
AliasQuimbert, Charles
Date de naissance1958
Lieu de naissanceLe Sel-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine)
CommuneLe Sel-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine)
Lieu-ditLa rivière
Notessource adresse GCBPV 1989
Auteurs.DocumentsMarguerite elle est malade Nous n'partirons pas nous revenons la belle, nous n'partirons pas les vents sont Noroua Il a mangé ses 400 francs / Soûls hier et encore aujourd'hui / Avant-deux Le vingt et un du mois de Janvier Une pelle blanche et d'autres Promotion de la cassette produite par l' Epille / Elle est lassée d'être à son aise J'ai fait l'amour à une brune Je m'en vais à la fontaine L'autre jour dans la plaine M'en revenant de Nantes, mirliton-là, les filles allons Mon bel amant s'en est allé J'avais une méchante belle Je vais vous dire une chanson Mélodie Mélodie Mélodie Le déserteur Marie si tu es mal en ménage C'est une jeune fille de quinze ans J'ai fait un rêve cette nuit J'ai fait un rêve cette nuit Mon père a fait faire un étang Ridées (C'est à Paris la Rochelle...) Pilé menu (Mon père il n'avait pas la valeur d'une épille) Tours (Mon père aussi ma mère un riche marchand) C'était par un soleil couchant (ridée) Faillelariva (tour) Laridés Laridé huit temps C'est la belle Françoise de Saint-Martin d'Auray Là-haut sur la montagne l'y a t-un petit moulin Mon père a fait bâtir maison C'était un petit couturier, landelira delira lonla La cane de Montfort Derrière chez moi y'a t-un petit bois où tous les ans j'y cueille la noix C'est trois garçons de l'Allemagne M'en revenant de la patrie Un seigneur de Bretagne lonla Mon père n'a pas valant le ti le ta le tralalire la valeur d'une épille - Ce sont les filles de Lorient A la cour du palais, lundi mardi jour de mai Je sème mon avoine Mon père a fait faire un étang La belle a bien été sept ans La Passion La résurrection Fillettes qui n'avez pas d'aimant Oh ma Rosa que ton sort est à plaindre Maréchal beau maréchal Quand petit Pierre s'en va au moulin Toute chanson qui perd sa fin Commentaires Beau oisillon qui chante sur la branche Mon père m'a mis en tête de m'y marier Retour de soldat J'ai cueilli pour vous près de ma tranchée C'est un père capucin La jeune fille, l'anguille et la gerbe de blé La pendule Mon père est marchand de boudins Si vous voulez pour la nuit vous coucherez avec elle Légende Là-bas, là-haut sur la montagne Complainte du Saint Philibert Mignonne à Massérac Un soir après souper j'suis allé voir ma mie Là-bas sur ces vertes collines Pendant dix ans dans le bois de Montjour Et mamie quand j'irai la voir Il était une jeune fillette qui n'avait pas encore quinze ans Voici le jour venu où Madeleine s'y marie C'était par un beau clair de lune Près de Saint Nazaire en Bretagne J'ai bien passé cinq à six mois dans la ville de Rennes J'ai fait l'amour selon la loi Ah sont les femmes, les petites femmes de par chez nous Mon père il m'y marie avec un marchand de velours Par un beau jour campagne, charmante Jeanneton Sur le bord de la rive, sur le bord d'un vaisseau C'était une fille parmi ces bois A ta santé bouquet de roses Qu'est-ce qui frappe à ma porte entre onze heures et minuit ? C'était une complainte de trois petits enfants Dessous les lauriers blancs, la belle elle s'y promène Au pied d'un lilas blanc, y'avait une fontaine Pour choisir un beau mari jeunesse par prudence C'était une jeune fille âgée de quinze ans J'ai fait l'amour à une brune Rossignolet du vert bocage Complainte de Saint Alexis Parlons d'amour jamais du mariage Adieu la fleur de ta jeunesse Marie, ma p'tite Marie je viens te dire adieu C'était un jeune moine du couvent de Redon Il y encore dix étoiles en haut qui éclairent les matelots La fille changée en cane Commentaire et bribes (La saucisse de Strasbourg) Commentaire sur la cane Commentaire sur l'apprentissage des chansons Information sur la famille Lemée ( mère de Thérèse Voland) Information sur la peur de chanter en public Dessous les ponts de Nantes Le garçon de Carentoir C'était un petit moine Informations sur les danses (ronds, avant-deux, badoise) J'avais juré de vivre sans ménage A dix heures au port de Brest Information sur la jeunesse de Thérèse Voland Du jus de la cafetière Depuis dix heures que nous marchons / C'est en dix ans sortons la belle du couvent Depuis longtemps que je te le disais C'est en dix ans en montant la côte Voilà dix ans tu ne voulais pas me la donner La soupe de lait Information La barbière Information La mie au trépas Recherche air et commentaire sur l'origine des chansons Information Voici venir le joli mois d'avril Complainte de 1870 J'ai fait l'amour à une brune Voilà dix ans j'étais rouleur Nom des doigts Le petit Jésus allait à l'école Mettons-nous donc à table La cane Cassons nos sabots pour en avoir des neufs La belle avait un joli petit cheval Grand Dieu que je suis à mon aise Ah non vraiment tu n'es plus ma fille C'était un petit moine blanc Vivent mes sabots de bois La passion La Nigousse Dessous les lauriers blancs Les conscrits Pas de sept pas de sept air de java Maraichine Essais Maraichine Le juif errant C'était une poule grise qui pondait dans l'église Il est une maisonette Il est une maisonette Une jeune fille de cinquante ans Le plaisir d'être à table C'est à Paris La Rochelle, trinquons les verres C'est à Paris La Rochelle (commentaires et variantes) Je suis seul pauvre enfant unique J'ai passé par une petit bois où les coucous chantaient Trois beaux canards s'en vont nageant C'est la petite Erumène C'est la petite Erumène Il était un petit cordonnier Bonjour mon cher ami comment vous portez-vous Vous n'irez plus au bal madame la mariée Un jeune marin qui partait pour la guerre / Adèle De bon matin le grand Pierre Son pauvre époux n'avait pas d'nez du tout C'était une complainte de trois petits enfants Vous plait-il d'ouïr l'air du fameux Lapalice ? Le premier c'est un pêcheur Les avocats sont des lêches-plats, Alleluia Sans mentir j'aim'rai mieux un jeune loup qu'un C'est à Paris sur le pavé J'ai perdu le do de ma clarinette Depuis dix heures que nous marchons Nous n'irons plus au bois Voilà du bon fromage Ah tu sortiras biquette Scions du bois pour la mère, pour la mère Mon Dieu quel homme, quel petit homme Nous sommes venus ce soir du fond de nos villages Quand Baptiste vint au monde A dix huit ans ma petite Adèle Réjouissons nous fillettes Ah si j'étais belle alouette grise Vous êtes assez belle A Saint Malo beau port de mer M'en revenant de la jolie Rochelle En coupant [de la violette] / que fais tu là jolie bergère La bique au parlement C'est à Redon dans une maison Quand j'étais toute petite La vache était jeunette, elle jouait du jarret Mon père me marie à l'âge de quinze ans Mon père me marie à l'âge de quinze ans Nous sommes venus ce soir du fond de nos villages Ce sont les filles des forges Ne pleurez pas les filles Y'a des loups Huguette Quand Marianne allait au moulin Le père Noé, patriarche digne A Paris il y 'a t'une belle dame Adèle Mon père n'avait fille que moi Sur le pont d'or Dans la ville de Rennes La belle elle s'y promène De grand matin, le grand Pierre il se lève Mon père n'avait fille que moi Quand j'étais de chez mon père Quand j'étais de chez mon père Valsez midinette Ce sont les filles des Forges ...si tu la vois, amène la moi Elle s'était endormie au pied d'un rosier blanc Nous voici rassemblés pour faire un bon mariage ........ l'avait trop grand C'est à Redon dans une maison Gai gai gai restez bretonne La mariée avait promis Depuis longtemps que l'on disait On l'envoie chercher le chien En babinochant de la goule ..en piène piace Ah ce sont les filles de Rennes Y'a des loups Huguette Mets ta main ta p'tite main La vache était jeunette Pourquoi les renvoyais-tu la belle Bonjour, bonjour ma petite Jeannette ..cueille la Marguerite J'étais revenue de falaise Puisque le fils du roi m'aime Père Mathurin n'a plus d'sabots Dans la ville de Rennes Le Juif errant Le juif errant Complainte d'Odette C'était une complainte de trois petits enfants P'tit bonhomme prend sa hignoche roubededou bededou A la porte du couvent il y avait un moine La mariée s'en va devant Je connais le gite au lièvre Nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés A Paris y'a t'une belle dame J'aime bien mieux les cotillons rouges En avant les vaches et les vaches encore bien mieux les cotillons bleus Au p'tit bois quand on y va qu'on est à l'aise Allons dans les bois ma mignonnette J'ai descendu dans mon jardin C'est à Paris sur le zizou ... père et mère de famille Digue don ma don daine La mariée avait promis Je m'suis marié du coté d'Lamballe A la noce d'Amédée Ecoutez mes chers patrons Mon père a fait faire un étang A coté d'une fenêtre nous le voyons de très loin Mon père aussi qu'ma mère n'avaient d'enfant que moi J'aime la bique fricassée dans la marmite Amis buvons toujours de ce jus de la pomme Poussons-nous de lala Quand j'étais chez mon père, bergère de pastouriau Ils s'en vont chez madame l'hotesse C'était une jeune fille qui n'avait pas quinze ans Allons dans les bois ma mignonnette Depuis dix heures que nous marchons Moi qui suis la cadette je veux m'y marier Son capitaine lui dit A la claire fontaine Tout autour du moulin à vent il y a t'une bergère J'ai descendu dans mon jardin Nous sommes venus ce soir du fond de nos villages Il me dit trois mots en latin Tu voyais bien que je n't'aimais plus Le chat l'a pris pour une souris La maman du petit bonhomme La maman du p'tit homme Mon père m'a donné un mari La vieille qu'avait la vue basse C'était une fillette Berlinguette/ Berlingo Air du cor de chasse Buvons, trinquons Aimer n'est pas un crime C'est une jeune fille Ce sont les filles de Rennes Père Mathurin Dans une tour de Londres La haut sur la butte était un juif errant Dans mon jardin l'y a t'un rosier M'en revenant des noces Trois jeunes tambours revenant de guerre Il était une bergère recherche de paroles de chanson Mais à présent il ne changera plus Voici l'village En avant deux, les crapauds n'ont pas d'queue Témoignage parlé sur le répertoire de Tintin Allons voir les marmitons Depuis dix heures que nous marchons Recherche de paroles Père Mathurin n'a plus d'sabots C'est en dix ans tu n'iras plus mon bel amant A la cour du palais A dix heures dans la plaine j'ai tout laissé Allons cueillir la rose, rose Montons les landes et le petit bois Le rossignol il est toujours au bois La destinée, la rose au boè Mon père il m'a mariée à un marchand de velours Mon père aussi qu'ma mère n'avaient d'enfants que moè Quand le meunier vient du marché Mais voyez-vous ces jeunes gens Mon père m'a donné un mari Mon père m'a donné un mari tout d' travers Si jamais que je me marie Il était un p'tit bonhomme M'en revenant de ... levez un peu votre pied Faluré don daine, le bidette L'anguille et la gerbe de blé Quand Rosette s'y marie Berlinguette, berlingo Dessous les lauriers blancs Voilà du vin qu'est à mon aise Un jeune soldat revenant de guerre Ce sont les filles des forges Ce sont les filles de Carentan La délaissée Le garçon qui m'y fait la cour Je suis lassée d'entendre C'était un p'tit bonhomme de Sainte-Anne-d' Auray Conte Derrière de chez mon père il y a t'un vivier Quand Marianne va t'au moulin Entre la rivière et le bois Les menous de loup J'ai descendu dans mon jardin M'en revenant de Lorraine A la claire fontaine m'en allant promener J'm'en fus à la fontaine, branlons là la bouteille Ecoutez la plaisante histoire Monologue C'était un jeune marin qui revenait de guerre Sur les bords de la Vilaine histoire d'une araignée La passion de Jésus-Christ Mon père aussi ma mère Mon père a fait faire un étang A dix heures dans la prairie A dix heures dans cette chapelle C'était une jeune fille qui n'avait pas quinze ans Depuis dix ans que l'on disait que Jean-Pierre s'y marierait Trois jeunes soldats s'en revenant de guerre La belle divertis-toi Verse à boire Vidons la bouteille Jamais les Prussiens ne viendront A dix heures à Bain-de-Bretagne En passant par Paris vidant la bouteille Tu l'as eu tu l'auras la fille au coupeur de paille Là bas dans la plaine il y a t'un logis A dix heures dans la plaine j'ai tout laissé Mon père a fait faire un étang Mon père a fait faire un étang Mettez du foin dans vos ratiaux Qu'il était beau mon complet gris P'tit cordonnier Pleurez les filles J'aime la bique fricassée Si la piquette est bonne Quand j'étais petit j'étais pas grand Adèle Quand j'étais dans la Basse-Berdouille C'est à Poligné en vérité De ce tailleur je n'en veux point Approchez mes petites pratiques A Paris y'a t'une vieille Quand la feuille était verte Le p'tit cordonnier Trois jeunes tambours s'en revenaient de guerre La petite mamezelle Marianne Le fils du roi s'en va chassant Mon père et ma mère de Locminé y sont A Saint-Malo beau port de mer A la ronde des p'tits moutons Il était une chèvre de bon tempérament Mon père m'a donné un mari Ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner au champ Buvons trinquons Ce sont les filles des Forges vive Redon Jadis en Armorique Trois jeunes soldats revenant de guerre Monologue Tant qu'il y aura des coqs dans mon village Et voyez vous ces jeunes gens Mon père m'a donné un mari Roulons le père Mathurin La Passion du doux Jésus Jamais les Prussiens C'est nous les gars de la classe C'est en dix ans nous n' partirons Y'a bien dix ans qu'papa maman me disaient Y'a bien dix ans j'étais jardinière Le rossignol il est toujours au bois C'est en dix ans nous n'partirons pas Je viens vous avertir de la mort d'un tel Jeune marin revient de guerre Les cerises du voisin Ah que les femmes y sont bêtes Le plus affreux de tous les crimes Quand j'étais dans la Basse-Berdouille Ah, ah dis le bois du lit dans le trou de l'aiguille C'était une boulotte la youchka Il était une chèvre de fort tempérament Mon père avait 500 moutons Mon père avait 500 moutons Mon père a fait faire un étang Sur la route de Dijon Mon père aussi ma mère n'avait fille que moè A coté de ta mère Tape du pied lisette t'auras de la galette troupiau, troupiau tu n'en avais guère Voici le mois de mai, à la rentée du joli mois de mai La passion du doux Jésus J'ai des anguilles dans mon panier C'est dans dix ans, tu n'iras plus mon p'tit C'est dans dix ans, roulons la poussette La Basse-Berdouille L'autre jour j'ai rencontré Les hommes sont trompeurs et jaloux Complainte de la pauvre veuve dans sa chaumière Elle levait le cul du verre C'était une jeune fille, son voile qui volait Ce sont les p'tites filles de Rennes Marie madeleine ton p'tit jupon de laine Mes amis j'fais beaucoup d'choses Mes vacances l'année dernière Ah ah ah tu sortiras biquette biquette La passion de Jésus Christ Le petit Pierre s'en va t'au moulin Mon père a fait faire un moulin On dit qu'il y a treize A Paris y'a t'une dame Quand j'étais chez mon père A la fleur de mon âge Il était un p'tit bonhomme Complainte de Violette Nozière C'était une petite qui s'appelait Suzon J'ai une femme qu'adore les animaux Par un beau jour on est venu m'avertir Elles ont de si courtes robes Le printemps venait de naître Payes-tu un pot tonton A la claire fontaine Le patis de la Fretais Mes parents étaient agriculteurs A Paris y'a t'une dame Etaient trop joyeux Depuis qu'sur la terre l' bon Dieu fit des chats Mon père avait 500 moutons Ce sont les p'tites filles de Rennes Des sacs et des noèses C'est trois jeunes garçons revenant de guerre Tiens voilà Lili qui s'met d'la poudre de riz Par un beau jour on est venu m'avertir A Paris dans la grande ville il y a de jolies maisons Il était une fois une marchande de foie A Paris y'a t'une dame Mon père aussi ma mère n'avaient d'enfant que moi J'n'irai point au gendarmerie Marchons à la ronde, ma poule n'a plus que 10 canards J'aime la bique fricassée dans la marmite Si la piquette est bonne Approchez mes p'tites pratiques Allons voir les marmitons Je m'suis marié du côté d'Lamballe Derrière de chez mon père savez-vous ce qu'il y a Il était une bergère, à bicyclette Mon père a fait faire un étang tout autour Les allumettes Si nous sommes petits nous sommes pas grands A Pancé y'a des costauds Il était un petit navire Moi qui suis la cadette je veux m'y marier Je me suis engagé pour l'amour d'une brune Si j'avais de l'argent la belle Chez nous hier soir il est passé ptibililili C'est la manière Un jeune militaire revenant de guerre Là-bas là-haut sur la montagne Gens qui dormez réveillez-vous si vous voulez Ce sont les îles de Saint-Nicolas Il était un petit bonhomme ...... de la débauche Sommes-nous dans la rive du bois La pauvre veuve dans sa chaumière C'est entre vous mes jeunes filles Quand j'étais chez mon père garçon à marier Mme l'hotesse mon mari est-il là? Pour faire l'amour j'ai vendu mon chapeau Je me suis engagé pour l'amour d'une brune Conte de la mule de 100 lieues C'était un jeune garçon amoureux d'une fillette Je lui ai dis ma bergère en chantant La belle a bien été sept ans Adieu chère Rosette C'est un garçon de bonne mine Heureux époux puique c'est la journée Dans la ville de Rennes il y a t'un boulanger L'autre jour est passé un faiseur de paniers L'avais-tu bien connu? Approchez ici pour entendre Délaissée qui pleure nuit et jour Dedans ma Normandie nous gardions nos dindons Adieu belle ville du Morbihan Les garçons d'à présent grand Dieu qu'ils ont de peine Un jeune militaire revenant de guerre La cuerie d'pommée d'la rèta Mon père n'avait pas valeur d'une épille A la claire fontaine, Noël Noël Noël Tu me vois ce soir à tes pieds belle et charmante Ce sont trois garçons militaires A la fleur de mon âge Heureux époux puique c'est la journée A tes genoux ma petite Marie Par un beau soir on est venu m'avertir Belle si tu revas sur l'eau Tu me vois ce soir à tes pieds Ecoutez gens de Mordelles et des environs .... j'aperçois une maison Des sacs et des noèses Des sacs et des noèses Simone a de sa maman un petit jardin A tes genoux ma bonne Marie Simone a de sa maman Des sacs et des noèses Par un beau jour on est v'nu m'avertir On dit qu'il y a treize Ce sont les p'tites filles de Rennes Le petit Pierre s'en va t'au moulin C'était trois jeunes garçons qui s'en revenaient Un p'tit soldat revenant de guerre P'tite hirondelle belle hirondelle, en voyageant Je te couperai la tête C'est une fille de quinze ans Je vais vous dire une chanson (fille changée en cane) M'en revenant de la patrie Voici le joli mois d'avril C'était un petit matelot M'en revenant de Nantes, de Nantes à Saint-Germain Je suis né à l'ombre d'une étoile Dans une maison il y a trois filles Un jeune soldat revenant de guerre Cadin ma charmante Cadin C'était une jeune fille qui voulait s'y marier C'était un petit moine J'ai passé par un p'tit bois Quand j'étais chez mon père en vélocipède Tomba morte évanouie au milieu de la messe Un jeune soldat (dernier couplet) cf 13 C'est la petite Erumène Bonsoir madame la barbière Un jour elle demande à sa mère C'est une jeune fille agée de 16 ans La neige au loin avait blanchi la plaine Le printemps venait de naître nous étions Sur l'pont du Nord joli coeur de rose A Venise Dans la ville de Rennes lafaridondaine En avant madame la mariée Le Maroc a demandé 50000 Bretons guerriers Déjà la nuit tombe sur la vallée Il est tant dit de tes nouvelles Il y a des violettes qui fleurissent au printemps Mon père a fait faire un jardin dessous les ponts de Nantes, ma mie j'ai rencontrée Jeannette ma petite Jeannette C'est la petite Erumène Cadin ma charmante Cadin L'autre jour en m'y promenant le long de ces L'autre jour Rossignolet du vert bocage Voici le joli mois d'avril C'est un jeune homme de Carentoir L'autre jour en m'y promenant le long de ces petits bois charmants Cadin ma charmante Cadin Mettons nous donc à table Son beau peigne tomba par terre sous les rideaux La Bahia Sous les rideaux... l'on dit que j'm'endors C'est dans 10 ans je m'en irai des tripes d'andouilles Mettons nous donc à table Mon lit n'est pas un arbre où reposent les oiseaux Rossignolet du bois rossignolet sauvage Le beau galant s'en va tout le long de la rive Mon père a fait faire un étang On m'envoie à la fontaine ma dondaine P'tit bonhomme prend sa hignoche Un jour en m'promenant j'vois un arbre... Quand un jour l'année dernière ....pour cueillir la noisette Une jeune fille avait 16 ans Il est passé chez nous un faiseur de panier Chateaubourg Chateaugiron Il était une bergère et ron et ron petit patapon Ecoutez jeunes gens Ecoutez mes chers parents j'm'en vais vous faire la leçon C'est la petite Erumène C'est la petite Erumène Mon père m'a donné un mari Entre l'Allemagne et l'Angleterre deux pays se sont mis en guerre Rose, Rose, ma petite Rose, veux-tu venir avec moi ? A tes genoux ma bonne Marie Trois jeunes garçons cherchant fortune C'était un petit moine qui s'appelait Simon Ma poule n'a plus que dix canards Ma poule n'a plus que neuf canards, deux de perdus sur onze Derrière de chez mon père Et dans ce nid devinez ce qu'il y a C'est une fille de 15 ans grand Dieu... Par un beau jour on est v'nu m'avertir Mon père me marie Le taurin bleu Il reviendra tantôt, tantôt Sortant des Tuileries Mon père a fait faire un étang Mon père a fait batir maison sur le verre verre verre Prête-moi ta main bergère ma mignonne Que toutes les filles ne valent rien... Quand j'étais de chez mon père lalala tra lalaine C'était la cousine Germaine Un jeune soldat revenant de guerre Ce sont les filles de Rennes M'en revenant de Nantes Derrière chez moi y'a t'un p'tit bois C'est une jeune fille de ville qu'avait grand mal au dent C'était une jeune fille qui voulait s'y marier Quand j'étais chez mon père jeune homme à marier Lim malira que j'aille voir qui chante La bas derrière chez moi y'a t'une épine noire Au clair de la lune un beau soir Jean du moulin meunier du matin Polka piquée Bonjour tante Perrine (sifflé) 1 2 3 4 5 ou En r'v'nant des noces à ma cousine Ton pantalon Madelon n'a plus d'fond C'est en 10 ans sortons la belle Il n'est pas cor 10 heures sonnées La belle n'est pas demoiselle Chez nous l'on boulange Témoignage sonneur, discussion Entre la rivière et le bois C'est la petite Erumène En passant par devant ta maison Dessus les ponts de Nantes j'ai rencontré Et quand ce fut pour y souper C'était un beau flamand Par un beau soir j'm'en fus voir ma maîtresse Derrière de chez mon père y'a t'un p'tit bois Joseph vendu par ses frères Là-bas derrière chez nous Histoire d'un jeune écolier N'allez pas voir les filles... de Paramé 1 2 3 4 5 et 6 et 7 Propos sur la Passion Propos sur la résurrection Témoignage La passion à l'accordéon Pour faire voir comme tu m'aimes bien Polka piquée/ Dansons vieille marmite Oh mon ami voici le jour aimable C'était un moine qui s'appelait Simon C'était l'abbé de confiance Voici le jour venu Bon laboureur que votre coeur prodigue Après sept ans d'absence je reviens au foyer Là-haut sur la colline il y a t'un moulin On s'arrêta dans une auberge Il est temps de s'en aller Pique la Air sonné à l'accordéon Il est dix heures sonnées En avant deux sur une citrouille Témoignage Bonhomme tu n'voulais pas m'donner ta fille C'était une fille de Paris Mon bonhomme était malade Un jeune soldat revenant de guerre Rossignolet du vert bocage Voici le joli mois d'avril C'est un garçon de Carentoir Me disant que t'étais morte L'autre jour en m'y promenant le long de ces petits bois charmants C'est à Rouen qu'il y a de belles filles La belle s'en va t'au moulin Sacristain buveur de chopine à l'église on J'ai fait l'amour à une brune Ce sont les dames de Paris Cadin ma charmante Cadin ....elle demande à son père donne moi un amant Limogine revient tous les ans Aimable pastourelle J'ai fait l'amour à une brune Limmalira il y a bergère qui chante Belle et tendre Immogine Cadain ma charmante Cadain Rossignolet du vert bocage S'ras-tu comme ton père mon p'tit gars Tout droit à la fontaine Où est le temps de ma jeunesse? Le Juif errant Dans la ville de Rennes lafaliralalala Quand j'étais chez mon père Le jeune marin des îles s'en va Ma femme ma petite femme Quand j'ai bu ma goutte Où courrez-vous comme ça les gars? Tout le long de la plaine Mon père voudrait m'y marier avec un piocheur de terre Le poux et l'araignée Quand j'étais chez mon père La cane Quand la bergère s'en va aux champs Quand la bergère s'en va aux champs C'est du temps que j'étais jeune homme Les métamorphoses Je viens te dire Adieu ma charmante Angélique / J'ai fais une maîtresse trois jours y'a pas longtemps Voulez vous ouir une chansonnette La cane Je suis maréchal mesdames Pour y bien faire l'amour A Rochefort, où l'y a une brune Je n'avais de seize ans, j'avais une maîtresse C'est la petite Rosalie qu'a perdu son aimant Les gars de Campénéac Compère Guilleri J'ai fait l'amour à une brune Dans la ville d'Angers Sur la chaussée de la Jaunais C'est une fille mineure bien jeune La Passion Propos / Amis buvons, caressons la bouteille Dessous les lauriers blancs la belle s'y promène Propos sur le répertoire / La chanson des belles mères La belle s'y promène le long de son jardin (Sur les bords de la Loire) C'était par un dimanche je m'en rappelle comme demain Mon père il m'y marie La demi-douzaine d'amants Quand la bergère s'en va aux champs Le frère qui met sa soeur à l'épreuve Le fils prodigue Dedans les faubourgs de Guérande Mon père n'avait pas la valeur d'une épille L'autre jour en m'y promenant le long de ce petit bois charmant Mon père voulait me marier avec un nommé René Bonsoir, maître de maison Je vais vous dire une chanson nouvelle bien composée C'était une jeune fille de dix-huit à vingt ans C'est une fille mineure bien jeune Je n'ai plus que neuf mois à rouler ma jeunesse Que les femmes sont drôles d'obéir à leur mari La Passion Là-haut sur la colline l'était un vieux moulin... C'est une jeune fille qui veux s'y marier C'est une jeune fille de quatorze ans C'est une belle-mère que sa bru n'aimait guère Les gars de Campénéac C'était un jeune marin C'était une jeune fille qu'on amène en prison La Passion C'est en dix ans, ils s'en vont les aimants La guêpe A la cour du palais Par un beau soir on vient de m'avertir que ma maîtresse avait changé d'ami Perrine était servante (sur l'air de Tri martolod) La Bidette La mariée s'en va devant La Grande Perrine de Balazé Qu'est ce qui frappe à ma porte entre onze heures et minuit Monsieur le curé s'en va pour cueillir la noisette Suite de pilé-menus / L'horloge J'aime pas la noblesse moi La Passion de Jésus-Christ Mon père il n'avait pas la valeur d'une épille / Y a core 10 filles à St-Gorgon, on dit qu'elles aiment ben les garçons C'est Saint-Malo, joli petit bourg / En 18 mois, la belle / Chants de conscrits Y a dix navires à Josselin Evocation d'une chanson sur une
TypeIndividu / Groupe
[record n°]11675006